Adriana Iona #Mamansdumonde

{

Adriana Ioana- Roumanie

Adriana Ioana, 40 de ani, 4 copii și un înger. Locuiește în Hunedoara.
Nu e o greutate a fi mamă, e un dar. Câteodată copleșitor, atunci când poate, îți uiți menirea, uneori, înălțător când înțelegi de ce Dumnezeu a dăruit mame.
Mamele nasc sfinți. Ele creează lume, construiesc familii, mângâie inimi, șterg lacrimi.
Mamele rămân mereu aievea chiar și atunci când nu le mai putem atinge.
Anul trecut a fost despre maternitate în viața mea, am pierdut o sarcina și puterea de a mai face copii și am pierdut-o pe mama. Anul trecut, la 40, am descoperit ce înseamnă puterea de mamă și ce putere primește ea de la Bunul. Eu sunt o minune cu acte pentru că e minune că sunt în viață . Mamele schimbă cursul lumii. Mamele dau viață lumii și o țin în viață.
Poate suna pesimist, slab, bolnavicios dar asta sunt eu. Nu sunt barbata asa cum i se ura Zoiei din Caragiale, nu sunt puternica asa cum stiu eu o multime de mame cu 3 copii, nu sunt ordonata asa cum ar trebui sa fie o femeie, nu sunt organizata asa cum ar trebui sa fie o stapana a casei, nu sunt iubitoare asa cum ar trebui sa fie o mama si o sotie, nu sunt rabdatoare asa cum ar trebui sa fie un om ce se crede bun, nu sunt nimic din toate astea si totusi Dumnezeu ma mai strange tare la piept si mai imi da sanse o mie sa devin ceea ce trebuie sa fiu.
Asa ca toti cei care deznadajduiti, Dumnezeu are o lacrima pentru fiecare si doua brate atotcuprinzatoare ca sa va stranga la piept…

Adriana Ioana
40 ans, 4 enfants et un ange. Vit à Hunedoara en Roumanie

« Ce n’est pas un fardeau d’être maman, c’est la grâce. Parfois, la maternité peut être écrasante dans ce monde, au point de perdre nos sens et parfois, passionnant, quand nous comprenons pourquoi Dieu a donné des mères à cette terre. L’année dernière, il s’agissait de la maternité pour moi. J’ai fait une fausse couche qui m’a enlevé le pouvoir de porter des enfants et j’ai aussi perdu ma mère. L’année dernière, quand j’ai eu 40 ans, j’ai découvert pleinement, profondément, de façon inattendue ce que signifie être une mère et quel immense pouvoir elle reçoit du grand Dieu. Je suis officiellement un miracle car je suis toujours en vie. Les mères changent le flux du monde. Les mères donnent naissance au monde et le maintiennent en vie.

Cela peut sembler pessimiste, faible, malade, mais c’est moi : Je ne suis pas forte comme beaucoup de mères avec 3 enfants, je ne suis pas bien ordonnée comme une femme devrait être, je ne suis pas organisée comme une maîtresse de maison devrait être , je n’aime pas comme une mère et une femme devraient aimer, je ne suis pas patiente comme je pensais qu’on devrait l’être, je ne suis rien de tout cela et pourtant Dieu me serre toujours très fort dans Ses bras et Il me donne mille autres chances pour devenir ce que je devrais être.

Donc, pour tous ceux qui désespèrent, Dieu a une larme pour chacun et des deux bras englobant pour vous tenir près de lui. »

Détails - Prix

Format : 0 x 0 cm

Technique mixte

Prix : 0 €

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *