Les trésors cachés #Mamansdumonde

{

"A celles qui n'ont pu porter la vie ..."

Au rendez-vous manqué d’un amour absolu,
J’ai prié, j’ai pleuré mais tu n’es pas venu
Je caressais mon ventre, espérant voir pousser
Dans le creux de son antre un petit être aimé
Je t’aie vu dans des bras qui n’étaient pas les miens
Aie reconnu ta voix, l’odeur de ton parfum
Je les vois s’éloigner t’emmenant avec eux
Je sens mon cœur saigner, consumé par le feu
Je les vois tous les jours celles pour qui l’évidence
Est d’abriter l’amour, profitant de l’enfance
Si mon visage sourit, mon âme est en morceaux
Comment aimer la vie quand elle vous fait défaut ?
Je suis ! Mais le suis-je vraiment ?
Quand jamais de ma vie je ne serai « Maman » !
« Il est tard à présent, le printemps va passer ! »
Répétaient mes amis, comme pour m’encourager
J’aurai voulu mourir, j’aurai voulu hurler
Que s’il n’est qu’un désir, c’est celui d’enfanter !
Alors laissez moi seule, et gardez vos histoires
D’enfant venu trop tôt, de bloc opératoire
Remballez vos caprices de jeune adolescence
Ignorant sa matrice au profit de ses sens
Si seulement je pouvais, je l’implore à genoux
Avoir connu la peine des sombres rendez-vous
Alors je serais moi, dans son entièreté
Chérissant ce cadeau, que le ciel m’a confié
Je l’imagine souvent, tous mon corps en émoi
Ce joli garnement, ce petit bout de moi
Il ne viendra jamais, à présent c’est certain
Mais pour me consoler j’ai ressenti Ta main
Alors que le sommeil m’attirait dans ses bras
Comme un rayon de miel, j’ai reconnu ta voix
« Tu n’es pas seule, Je suis là, et je t’aime »

Sébastien Grosso

Détails - Prix

Format : 0 x 0 cm

Technique mixte

Prix : 0 €

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *